Accueil

Actualité

Compte rendu et résultats de la CAP des TSMA « Avancement de C en technicien » du 26 novembre 2020
Déclaration liminaire du SNTMA-FO à la CAP « Avancement de C en technicien » du 26/11/2020.
Dans l’après-midi la liste d’aptitude de passage de C en B à cet endroit

 

- Rappel des nouvelles règles de mobilité (lignes directrices de gestion)

- Modalités de soutien par le SNTMA-FO à ta future mobilité



Note de service SG/SRH/SDDPRS/2020-639 du 20/10/2020 relative au concours et examen professionnel pour le recrutement de techniciens supérieurs (dans le grade de technicien et dans le grade de technicien principal) ouverts au titre de la session 2021.
À retenir : Sur le principe « le télétravail est la règle, le présentiel l’exception ». Il reste d’actualité jusqu’à la fin de l’année. Pourtant en chiffres, seuls 61 % des agents de DDI bénéficient de la mise en œuvre du télétravail pour limiter les interactions sur les sites professionnels. Avec une tendance à l’essoufflement le nombre de jours télétravaillés/semaine/ agent plafonnant voire diminuant. publié le vendredi 4 décembre 2020
Courrier du ministre de l’intérieur publié le vendredi 4 décembre 2020
le CT des DDI émet un nouvel avis défavorable sur le projet de décret créant notamment les DDETS au 1er avril prochain publié le vendredi 4 décembre 2020

"Marie-Aline Meliyi : Que répondez-vous à Bruno Lemaire, qui estime que la réforme des retraites est indispensable pour compenser les milliards d’euros dépensés à cause de la crise du Covid-19 ?"

Yves Veyrier : C’est choquant car, encore une fois, le sentiment est qu’on veut faire payer le coût des dispositifs de la crise sanitaire aux salariés, sur leurs droits à la retraite. ....

publié le vendredi 4 décembre 2020

En pleine crise sanitaire, dans des conditions déplorables, l’action de vos représentants CGT, FO-FSU en CTM a néanmoins permis de faire sortir l’administration du bois.

De nombreux agents que nous avons désignés en experts étaient présents pour témoigner de la réalité des réorganisations, les conséquences sur les agents et leur carrière, la pérennité des missions en DREAL : BOP 135, biodiversité, …

L’administration imaginait sortir les nouvelles réformes touchant les DREAL sous forme de feuilletons. Elle a été contrainte de présenter l’ensemble du film de la remise en cause de leur existence.

publié le vendredi 4 décembre 2020
Les annonces du Président de la République et du Premier ministre ne vont pas changer à court terme l’organisation dans les services puisque les évolutions interviendront plutôt dans le courant du mois de janvier. Les règles restent donc maintenues jusqu’à la fin de l’année a minima, y compris pour le télétravail. publié le lundi 30 novembre 2020

Alors que le gouvernement laisse penser qu’il va améliorer la situation des fonctionnaires et agents publics à travers la Loi « sécurité globale » et le projet de loi confortant les principes républicains, il crée, dans le même temps, des tensions sociétales de plus en plus fortes, notamment sur le droit à l’information et plus globalement sur les restrictions des libertés.

Ces tensions, alimentées par les communications de certains ministres, permettent au Gouvernement d’éviter de se poser la vraie question. Comment est-il possible aujourd’hui que les droits, obligations et garanties portés par le statut général des fonctionnaires ne permettent pas de mieux protéger les agents ?

publié le lundi 30 novembre 2020
Le groupe de travail a été présidé par Monsieur Oliver Jacob, Préfet, directeur de la modernisation et de l’administration territoriale et Laurence Mezin, Directrice des ressources humaines. Les organisations syndicales des préfectures et des directions départementales interministérielles étaient représentées. publié le jeudi 26 novembre 2020
Nous appelons donc, Madame la Ministre, à sortir des déclarations politiciennes et des rustines sur les textes existants pour un examen sans fard et une véritable amélioration de la protection fonctionnelle dans la fonction publique.
Ce CCFP n’avait qu’un seul point à l’ordre du jour, l’article 5 du projet de loi « confortant les principes républicains ». En effet, cet article 5 modifie l’article 6 quater de la loi 83-634 (Titre I du Statut général des fonctionnaires), par une extension du dispositif déjà existant de signalement par les agents. publié le jeudi 26 novembre 2020
Des locaux lumineux et aérés, silencieux et tempérés, qui permettent de se réunir avec des collègues, dans un quartier agréable et bien desservi par les transports. Être bien au travail, c’est aussi se sentir bien à son bureau. Tables basses, poufs, bulles pour se réunir… Le quatrième étage du centre administratif de la mairie de Suresnes (Hauts-de-Seine), inauguré fin 2019, ressemble davantage aux locaux d’une start-up qu’à ceux d’une administration. À quelques kilomètres de là, au centre administratif départemental des Hauts-de-Seine, à Nanterre, les 1 800 agents de la préfecture du département et de différents services de l’État bénéficient d’une immense terrasse, d’une conciergerie et d’un “espace zen” meublés de rééditions de Le Corbusier. Et depuis 2016, 3 000 agents des ­services centraux du ministère de la Justice travaillent dans l’immeuble “Millénaire”, juste de l’autre côté du périphérique : lumière directe dans tous les bureaux, parois amovibles, atrium, tisaneries, salles de sport, cafétéria.
Article d’Emmanuel Franck d’Acteurs publics (25 novembre 2020) publié le jeudi 26 novembre 2020
Télétravail, bureaux confortables et fonctionnels, espaces de repos, sport, coconstruction des décisions… sont quelques-unes des initiatives des administrations en vue d’améliorer la qualité de vie au travail (QVT) de leurs agents. Les enjeux de cette démarche consistant à “combiner qualité des conditions de vie et de travail des agents et qualité du service public”, selon la définition qu’en donne l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact), sont multiples. Recherche d’autonomie pour les agents et de sens au travail, management participatif, construction d’un collectif de travail, évolution des métiers, élargissement des marges de manœuvre de l’encadrement intermédiaire, amélioration du dialogue social, meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, réponses aux nouvelles attentes des usagers, qualité du service public, maîtrise des coûts, lutte contre l’absentéisme ou attractivité… La démarche QVT est une réponse possible à ces défis remis au goût du jour par la crise sanitaire.
Article d’Emmanuel Franck d’Acteurs publics (25 novembre 2020) publié le jeudi 26 novembre 2020