Contenu

TOLERANCE ZERO

Communication du SNTMA FO

Lettre de notre secrétaire Général du SNTMA FO et de nos camarades du SNISPV au Ministre de l’Agriculture.

TOLERANCE ZERO

Monsieur le Ministre,

Les organisations syndicales, SNTMA-FO et SNISPV, représentant les fonctionnaires du Ministère de l’Agriculture, appellent votre attention sur l’agression intervenue dans le Pas-de-Calais.

Vendredi 23 février, l’inspectrice de santé publique vétérinaire et les techniciens du service vétérinaire d’inspection de l’abattoir de Feuchy (62) ont fait l’objet d’une agression et de diverses intimidations. Ce lundi 26 février, ils ont exercé leur droit de retrait.

Pour que les agents du service puissent reprendre leurs inspections, il est indispensable que l’agresseur, qui ne figure pas dans l’organigramme de l’établissement, fasse l’objet des suites pénales appropriées. En outre, si cette personne revient dans les locaux de cet établissement, ils ne pourront pas se sentir en sécurité et ils feront à nouveau exercer leur droit de retrait.

Il est également indispensable que la sécurité des agents soit assurée et que la circulaire 1627/17/SG du Secrétariat Général du Gouvernement, adressée le 28/7/2017 aux DDI sous couvert des préfets de département, soit appliquée immédiatement et dans son intégralité.

Les contrôles doivent pouvoir être effectués sereinement ; or actuellement les agents ont peur d’être agressés ou de faire l’objet de plaintes infondées. Les plannings d’abattage ne sont pas communiqués suffisamment à l’avance au service d’inspection et leur respect est aléatoire. Les amplitudes de travail comme la durée maximale quotidienne doivent être respectées.

L’autorité préfectorale doit pouvoir garantir la sécurité au travail par tout moyen à sa disposition.

Le Ministère de l’Agriculture doit également leur apporter tout son soutien.

Il est à noter que la catégorie des animaux abattus, porcelets ne devant pas être engraissés, en provenance de France, du Benelux, d’Allemagne et du Danemark, nécessite un effectif d’inspection suffisant pour faire face aux nombreuses saisies liées à de tels animaux mais aussi pour vérifier que les animaux reçus étaient aptes à être transportés. Les congés et autres absences doivent pouvoir être suppléés sans porter préjudice à toute l’équipe de la Direction Départementale de la Protection des Populations du Pas–de-Calais.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre en l’assurance de notre très haute considération.

Stéphane TOUZET
Secrétaire général du SNTMA FO